Pétition des personnels de Richelieu et Louvois soutenus par la CGT, la FSU et SUD

PRIME RICHELIEU :  700 euros minimum pour tous !

ane-trop-charge-richelieu

Salarié de Richelieu en plein transfert

 La Direction de la BnF a annoncé que la prime concernerait l’ensemble des agents des sites Richelieu et Louvois, quel que soit leur catégorie ou leur statut : c’est un point positif. Mais les deux points suivants sont inacceptables :

  • Le montant de la prime : TRÈS INSUFFISANT en regard des conséquences sur les conditions de travail et la charge de travail liées au déménagement, tant en amont qu’en aval.

  • Le principe de proratisation de la prime, en fonction du temps de travail, qui constitue une double peine pour les agents à temps incomplet, en particulier les non-titulaires, dont une grande partie cumulent petits salaires et temps partiel subi.

Lors du cocktail dinatoire organisé dans la salle ovale, la présidente de la BnF, Madame Laurence Engel, avait chaudement félicité les agents pour les efforts accomplis et annoncé que ces efforts donneraient lieu à « UNE JUSTE GRATIFICATION »

Pour l’instant, le compte n’y est pas du tout : 350 euros = INJUSTE GRATIFICATION

 Les soussignés considèrent légitimes que les efforts déployés par l’ensemble des agents dans des conditions de travail dégradées soit reconnus sous la forme d’une prime de 700 euros minimum pour tous et non proratisée, pour l’année 2016, afin de prendre en compte les réalités suivantes :

  • L’ensemble des tâches liées au déménagement : pendant, avant et après : un déménagement ne se limite pas aux seules opérations de transfert
  • L’ensemble des conséquences des travaux sur les personnels depuis 2009: augmentation sensible des arrêts maladie sur le site Richelieu, depuis le début du chantier, succession d’incidents techniques, multiplication des déplacements d’un site à l’autre, nuisances sonores et olfactives, saleté…

Sur la base de ces revendications, nous demandons que la Direction de la BnF accepte de recevoir des représentants de chaque département, et les représentants syndicaux.

Pétition signée par près de 170 agents de toutes catégories en deux jours seulement.

Advertisements

1 commentaire

Classé dans BnF

Une réponse à “Pétition des personnels de Richelieu et Louvois soutenus par la CGT, la FSU et SUD

  1. Pingback: Compte rendu de la FSU-BnF du CHSCT du 2 décembre 2016 | Bibliothèques en Lutte ! (FSU)