Compte rendu FSU du Comité technique de la BnF des 6 et 9 février 2015

À la demande des syndicats, qui ont reçu les documents trop tardivement, le point 7 de l’ordre du jour (information sur le bilan de la réorganisation de la DDC – Direction de la Diffusion Culturelle) est reporté au prochain CT.

Règlement intérieur : quelques modifications, qui concernent le nombre de réunions (3 au lieu de 2), formalisation concernant la  convocation et la participation des suppléants, PV transmis dans un délai d’un mois et ajout d’un article mentionnant que les projets et les avis du CT seront portés à la connaissance des agents par tous moyens appropriés.

Point d’information sur la fusion du SOL (Service d’orientation des lecteurs et du DRB (Département de la Recherche bibiliographique) au sein de l’ORB : 3 missions (orientation, accréditation et début d’aide à la recherche bibliographique) ; en service public, demande croissante d’assistance à la recherche, sur place et à distance. Nécessité du recours au renfort des autres départements (l’ORB assure 1722 h, les renforts 500 h), 9 personnes de l’ORB (Orientation et Recherche bibliographique) sont postées en permanence. L’initiation bibliographique  se fait en salle E du site de Tolbiac ; il faudrait mettre en place un accompagnement du lecteur après accréditation, et participer à des journées d’accueil des doctorants (EHESS, Sorbonne…) ; le nouvel organigramme pour Tolbiac a été mis en place en juin 2014, un chantier de réflexion est en cours pour Richelieu.

Réorganisation de la DSR (Direction des Services et des Réseaux) (points soumis au vote) : Disparition du 2e exemplaire du dépôt légal : plus de redistribution du 2e exemplaire depuis janvier 2015, arrivée des livres numériques (économie d’emplois et de frais postaux). 5000 e-books sont arrivés en 2015 (les formats acceptés sont l’e-pub et le PDF, de manière à avoir une bonne restitution dans SPAR et une bonne visualisation dans Gallica intramuros, sans DRM). Un pool de catalogueurs va être créé pour les e-books (nécessité de passer du format Intermarc au format Onyx). Les livres numériques sont copiés 2 fois pour le site de Tolbiac, une fois pour le site de Bussy. Dépôt demandé :

-aux éditeurs qui publient les livres sur papier, 1 ex. papier

-aux éditeurs qui publient des e-books, 1 ex. électronique

-aux éditeurs qui publient sous forme papier et sous forme électronique, 1 ex papier + 1 ex. électronique.

La disparition du 2e exemplaire pose problème au CNLJ (La Joie par les Livres), qui ne peut plus lire les livres jeunesse dès leur parution et donc en faire la critique pour la revue. Il n’y aura plus d’exemplaire redistribué aux départements spécialisés. Quelle est la formation prévue pour les nouveaux catalogueurs ? quelle est la possibilité de mettre ces collections en libre-accès ? quelle garantie de conservation s’il ne reste plus qu’un seul exemplaire ? d’où un vote négatif.

Réorganisationdes ateliers, demandée parles agents, acceptée.

Plan de dynamisation de la fréquentation des salles de lecture (non soumis au vote) : pour la Directrice générale, il s’agit d’une stratégie globale de recherche des publics ; si le nombre des lecteurs diminue, le budget va diminuer.

Réflexion sur la gratuité en haut-de-jardin (mais la Directrice générale, Mme Sylviane Tarsot-Gillery, précise que la gratuité relève du Ministère de la culture)

Abaissement de l’âge des lecteurs en lien avec la salle I et le CNLJ (quelles conséquences sur les collections, l’accueil et la gestion de jeunes lecteurs ?)

Baisse des lecteurs en rez-de-jardin : ce qui est le plus consulté, à 80%, sont les parutions récentes.

Concurrence ? traduire : perception par les lecteurs des autres bibliothèques et comparaison avec la BnF.

Marketing ? traduire : faire comprendre ce qu’on peut trouver à la BnF et comment on y accède.
Pas de réponse sur le succès du Haut-de-jardin ni sur la nouvelle entrée

Expérimentation d’une nocturne hebdomadaire  (point soumis au vote) : Position la plus dure : arrivée à 17 h, pas de compensation en heures ni en argent

Lecture de la pétition des agents du DEP (D2, Département du Droit, Economie, Presse).
Ce qui est prévu par le Directeur du DEP : le recrutement d’un vacataire de catégorie C pour la duré de l’expérimentation (280 h). Les plannings actuels restent valables, on ajoute simplement le mardi soir une plage de 20 à 22 h (donc, les agents ne resteront pas postés de 17 à 22 h mais seulement 2 h ; sont prévus 2 agents A/B, 2 agents C). Le gardiennage, le nettoyage et la permanence DSI relevant d’entreprises extérieures, il faut revoir les contrats.

Suspension de séance par la direction : Bruno Racine dit que la question d’une nocturne n’est pas très légitime à la BnF, déjà ouverte 56 h et 7 jours /7 mais qu’une ouverture partielle demeure légitime ; au vu du vote négatif au CHSCT, des modifications à faire et des précisions apportées pendant le CT, de la question juridique du règlement intérieur et du caractère plus fondamental de la gratuité sur l’augmentation de la fréquentation, le point n’est pas soumis au vote mais l’instruction doit se poursuivre.

 Fermeture annuelle (point soumis au vote) : La fermeture envisagée serait de 5 jours + 2 week-ends, fin août-début septembre et les dates de fermeture seraient les mêmes pour tous les sites. Problème de durée des travaux DSI et de récolement des collections de périodiques pour le DEP.  Votes négatifs et abstentions

Dématérialisation de la chaîne des recettes : point d’information

Fonctionnement de la sûreté de nuit : ce qui est en jeu, c’est bien de conserver des agents titulaires et pas tout remettre entre les mains d’une société privée, or pour le moment recrutement d’un contractuel pour 6 mois au poste d’encadrement. Problème de trouver des titulaires qui acceptent de travailler à la BnF ; pas de concours en 2015 de technicien des services culturels, d’où la demande de la CGT de passer l’annonce des postes dans la Gazette des communes et d’essayer aussi de s’adresser à des agents de la fonction publique hospitalière.

Recrutement Sauvadet : des divergences constatées entre le ministère de l’éducation et le ministère de la culture sur les acquis à avoir pour postuler. Des échecs notamment en catégorie B dus à la méconnaissance du Ministère et à l’environnement de travail de l’agent en dehors de son poste. Simulations faites pour tous les agents entre leur salaire actuel et celui qu’ils auront après reclassement ; maintien de l’indice à titre permanent en attendant d’atteindre l’échelon correspondant) ; compensation à l’aide des primes

Questions diverses : écart statut/fonction (CGT), application de la Gestion Budgétaire et Comptable publique (GBCP) et réorganisation en lien des services (CFDT), « charte  courriels ministétielle »  (avis positif pour sa mise en place) et note sur « La politique des publics » de la directrice du Département des Publics et de la médiation, non examinée car une note interne au service, qui n’a pas reçu l’aval de l’administration (FSU) ;relations avec Pôle emploi et calcul du temps de travail lié aux concours (SUD)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualité & Information, Actualité dans les bibliothèques, Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s