Compte rendu de l’assemblée générale sur les BIBASndu 7 septembre 2012

Compte rendu de l’assemblée générale du 7 septembre 2012 qui s’est tenue dans les locaux de Paris 2 rue Cujas près du Panthéon

Suite au rendez-vous de l’Intersyndicale nationale des bibliothèques au Ministère de l’Enseignement supérieur, nous sommes en mesure de vous donner quelques nouvelles informations.

Dans un premier temps, il nous semble important de rappeler que l’Intersyndicale nationale des bibliothèques a refusé qu’un membre du collectif BAS en LUTTE, et qu’un représentant syndical de Sud Culture soient présents. Les échanges avec les membres de l’Intersyndicale ont été musclés. L’existence du Collectif a été niée, on nous a accusés d’avoir desservi la cause des BAS, ce qui est totalement injuste, le monde à l’envers, et qui prouve à quel point le Collectif les dérange…

Le rendez-vous a duré environ 2 heures et la délégation était attendue par une soixantaine de personnes mobilisées devant le ministère ; ensuite nous nous sommes rendus ensemble dans un amphi de Cujas afin d’entendre les représentants de l’Intersyndicale. Après nous avoir lu la déclaration qu’ils ont faite au Ministère (il s’agit de la même déclaration qu’ils avaient faite au Ministère de la Culture et de la Communication lors du rendez-vous du 4 septembre 2012 ), ils ont pris la parole chacun leur tour pour expliquer qu’ils n’avaient « rien de concret » mais seulement des pistes de travail, à savoir :

l’annulation de l’examen prévu en février 2013 pour le transformer en un oral basé sur un RAEP (Relevé des acquis et expériences professionnelles) ; une réponse définitive du Ministère doit être donnée mardi 11 septembre.

une négociation du calendrier budgétaire qui devrait être entamée en novembre 2012 (pas de date précise à ce jour)

la demande de repyramidage par des mesures transitoires qui auraient pour but de promouvoir les BAS en A et prise en compte de l’ensemble de la filière Bibliothèque qui pourrait être plus fluide.

à terme il semblerait que l’acronyme  » BIBAS « soit définitivement abandonné au profit de notre ancienne appellation à laquelle nous tenons tous, à savoir BAS.

Les chiffres avancés sont les suivants : nous sommes 1685 BAS dont 600 sont inscrits à l’examen et 800 sont promouvables en classe exceptionnelle. Si on appliquait le ratio des ex-AB promus classe exceptionnelle aux BAS promouvables, on obtiendrait 120 promouvables. Or l’examen n’affiche que 36 postes, ce qui est nettement inférieur au ratio, cqfd…

Le Ministère de l’Enseignement supérieur évoque bien sûr un contexte de crise et de dettes laissées par le gouvernement précédent (il manquerait 430 millions…) mais a assuré qu’auraient lieu 1 : la création de 1000 postes en 2013 pour l’enseignement supérieur, dont des postes en bibliothèques, et 2 : le renouvellement des personnels partis à la retraite.

Concrètement, aucune action n’est envisagée à ce jour, l’Intersyndicale nationale des bibliothèques attendant la réponse du Ministère le mardi 11 septembre 2012.

Cependant, il a été convenu de la rédaction d’un tract commun et cosigné par les instances syndicales et le Collectif qui déterminerait des modalités d’action pour le 19 septembre, jour de l’examen/concours. Les mails de Sud et du Collectif ont été notés afin qu’il figurent dans la liste de diffusion de l’intersyndicale et qu’un travail collectif de rédaction soit rendu possible.
Le Collectif a insisté pour être mentionné dans le tract. Les modalités d’action pour le 19 sont les suivantes : il s’agit d’appeler en masse à ne pas aller passer l’examen. Le jour du 19 des actions seront envisagées devant les centres d’examen dans toute la France : distribution de tracts, etc. Encore une fois, nous le répétons, nous n’empêcherons personne d’aller passer l’examen. Il ne s’agit pas de stigmatiser les collègues qui se présentent aux épreuves mais de dénoncer l’imposture de cet examen/concours. Des actions peuvent également être entreprises dans les BU pour la rentrée universitaire afin de bien marquer le coup.

Hors réunion : un préavis de grève devra être déposé pour la journée du 19 afin que ceux qui ne veulent pas passer l’examen puissent venir soutenir nos actions devant les différents centres d’examen.

En conclusion, la phrase ironique prononcée par un des membres de l’Intersyndicale nationale des bibliothèques, « Le Collectif ? Parce qu’il existe ? » (sic !!!), nous montre à quel point l’Intersyndicale se défie de nous ! Oui, le collectif BAS en LUTTE existe et il a permis la mobilisation d’environ 80 personnes qui se sont rendues à l’AG aujourd’hui ! Oui, le Collectif BAS en LUTTE existe et il permet la diffusion d’un compte-rendu de ce que nous a dit l’Intersyndicale nationale des bibliothèques à propos de son RDV au Ministère, en toute transparence ! Oui, le collectif BAS en LUTTE existe et il vous permet de prendre la parole librement ! Oui, le collectif BAS en LUTTE existe et continue la lutte avec vous !

Sophie Passard-Castedo et Marie-Florence Aubineau 
Pour le Collectif BAS en lutte

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualité & Information, Actualité dans les bibliothèques, Culture, SNASUB-FSU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s