Entrée MK2 / BnF : la gueule de bois !

Vous pouvez télécharger le tract diffusé hier par la section FSU de la BnF.

Entrée MK2 / BnF : la gueule de bois !

Le mythe du partenariat public-privé.

Fin 2011, l’octroi de 2048 m² de la réserve foncière de la BnF à la société MK2 Vision était annoncé triomphalement par la direction qui, en plus de se faire bien voir du pouvoir alors en place en répondant à une injonction élyséenne, pouvait enfin se targuer de réaliser une entrée « digne de ce nom » tout en diversifiant l’usage de l’établissement dans un but commercial. Ainsi, Bruno Racine pouvait-il déclarer : « Cette solution nous permet de mener à bien le projet de déploiement commercial, encore une fois, envisagé dès la création de la BnF, mais également la rénovation de l’entrée, qui intégrera l’accès pour les personnes handicapées. » (Actualitte.com, 16 novembre 2012). Et de justifier le recours à un partenariat public/privé « Dans une période de pénurie budgétaire, il nous a alors semblé que passer par un financement privé pour concrétiser les deux points évoqués était le plus judicieux. » tout en plaidant pour un aménagement urbain « qui pourra être exemplaire, avec une nouvelle entrée qui, elle, sera spectaculaire ».

Six mois plus tard, c’est la gueule de bois.
Ce projet d’entrée devait être présenté au CHSCT du 14 juin 2012. Précisons immédiatement qu’en matière de documentation préalable, les représentants du personnel ont dû se contenter de quelques diapositives et d’un très vague plan. Cela a cependant suffi pour prendre la mesure de la dimension « spectaculaire » de l’entrée puisqu’il est apparu que le projet initial a été sérieusement revu à la baisse : en lieu et place d’un travelator reliant l’esplanade au hall Est, c’est l’escalier de sortie de secours et la cour anglaise situés au pied de l’aile sud de la T2 qui feront office d’entrée ! Deux ascenseurs d’une capacité maximale de 12 personnes seront adjoints à cet escalier afin d’assurer le double flux des usagers et des clients du MK2. ! Cela n’est pas à la hauteur de la fréquentation de l’établissement. L’entrée sera signalée par un portique grillagé. Haut de 14 m, il sera uniquement visible depuis les abords immédiats de la T2 et de la T3…

Concernant le financement de l’opération, il n’est plus du tout assuré que la BnF ne mettra pas la main à la poche. Cela n’est pas surprenant : dans la mesure où le bénéfice de cette nouvelle configuration est plutôt mince pour la société MK2 Vision… Ajoutons à cela que la dépose de l’actuel travelator Est s’annonce très coûteuse.

Un permis de construire déposé hors du cadre réglementaire.

L’article 57 du décret 2011-774 dispose que le CHSCT doit être préalablement consulté « sur les projets d’aménagement importants modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail et, notamment, avant toute transformation importante des postes de travail découlant de la modification de l’outillage, d’un changement de produit ou de l’organisation du travail, avant toute modification des cadences et des normes de productivité liées ou non à la rémunération du travail ».

La circulaire de la DGAFP du 8 août 2011 précise en outre que la compétence du CHSCT porte « notamment sur la construction, l’aménagement et l’entretien des lieux de travail et leurs annexes ». Cela impliquait que soit communiqué à l’instance l’Avant projet sommaire (APS) et que celle-ci rende un avis sur l’Avant projet définitif (APD). Cela n’a pas été le cas puisque le permis de construire a été déposé le 11 juin 2012. La FSU entend contester cette irrégularité et étudiera avec les autres organisations syndicales toutes les voix de recours.

Il faut mettre fin à cette farce.
La direction pensait que grâce à son généreux partenaire, nous aurions enfin une entrée « digne de ce nom », offrant la
visibilité requise par l’importance de notre établissement au sein du quartier, que les accès seront enfin permis aux handicapés et que les nouveaux publics diversifiés tant espérés, attirés par les boutiques et les cinémas, finiront enfin par effleurer la moquette rouge des salles de lecture du Haut-de-Jardin.

La FSU, qui s’est toujours opposée à ce partenariat avec la société MK2, est confortée dans sa position. Elle considère
que la réserve foncière doit servir les missions de service public et que les partenariats public/privé constituent une grave menace pour l’indépendance de l’établissement. Il apparaît aujourd’hui qu’en plus de constituer un danger pour l’établissement, la nouvelle entrée est une régression importante pour nos usagers. Il faut en finir avec ce projet.

Le 25/06/2012

Publicités

1 commentaire

Classé dans Actualité & Information, Actualité dans les bibliothèques, société

Une réponse à “Entrée MK2 / BnF : la gueule de bois !

  1. Pingback: Entrée MK2 / BnF : la gueule de bois ! | Bibliothèques Veille Concours | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s