Compte rendu de la CAP des magasiniers du 7 juin 2012

Avant d’ouvrir la séance, les représentants CGT, FO et SNASUB-FSU des personnels magasiniers ont lu deux motions :

Une motion « Pour la primauté de l’ancienneté sur la manière de servir » et une autre « Contre le profilage des postes de magasiniers et pour des barèmes pour les CAP des personnels des bibliothèques ». La première motion rappelle que l’ancienneté est un critère déterminant pour l’égalité de traitement des fonctionnaires dans la progression de leur carrière. La seconde dénonce deux choses : d’une part, la demande faite par certains établissements pour des recrutements BAC+2 sur des postes de magasiniers et d’autre part, l’injustice pour les collègues des grands établissements dans le cadre des tableaux d’avancement et des listes d’aptitude : seuls ceux qui sont classés en rang 1 peuvent éventuellement prétendre à un changement de grade. Il va de soi que plus nous sommes nombreux dans un établissement, plus nous réduisons ainsi nos chances de promotion. D’où la nécessité d’instaurer des barèmes pour rétablir une équité entre les collègues.

Le président de la CAP, à la lecture des motions, a fait des réponses vagues et embrouillées. Il a aussitôt lié les revendications des représentants des personnels avec le contexte politique actuel, compte tenu du changement de gouvernement. Il a insisté sur le fait qu’il serait peu probable que les nouveaux ministres annoncent très prochainement la mise en place de barèmes. On s’en doute ! Qui plus est, il refuse l’idée de barèmes pour le secteur bibliothèque, considérant qu’ils vont à l’encontre de la LRU. Par ailleurs, il a reconnu que le profilage des postes de magasinage n’était pas admissible, mais pourra-t-il aller à l’encontre des directeurs d’établissement ?

Le SNASUB–FSU ne peut accepter le fatalisme du ministère qui semble lui aussi bien démuni face à des lois renforçant les pouvoirs locaux.

Les représentants SNASUB-FSU ont ensuite examiné l’ordre du jour suivant :

— l’approbation des procès-verbaux des CAP précédentes.
— la désignation d’un représentant des personnels à la commission de réforme.
— les demandes de mutations et de réintégration.
— Le détachement dans le corps des magasiniers des bibliothèques.
— L’intégration dans le corps des magasiniers des bibliothèques.
— L’examen de la situation d’un travailleur handicapé.

– L’approbation des procès-verbaux des CAP précédentes :

Les représentants SNASUB-FSU ont dénoncé la demande d’approbation d’un PV daté du 2 décembre 2010 alors qu’il aurait dû être présenté au plus tard lors de la CAP suivante (9 juin 2011), et par conséquent dans des conditions acceptables. Un autre PV devait être approuvé, celui du 9 juin 2011, communiqué par l’Administration la veille de la CAP du 7 juin 2012. Un délai de communication aussi court étant inacceptable, lors de la mise au vote de l’approbation de ce PV, les représentants des personnels se sont abstenus. Seul le PV de la CAP du 26 janvier 2012 a été approuvé à l’unanimité puisque les représentants des personnels des magasiniers ont pu en prendre connaissance plusieurs jours avant la CAP du 7 juin 2012.

La désignation des représentants des personnels à la commission de réforme :

Afin de renouveler la commission de réforme nous avons désigné deux représentants : Alain Carré, SNASUB-FSU, titulaire, qui travaillera avec Antonin Geoffroy, FO, suppléant.

– Les Mutations :

Cette année 64 postes étaient déclarés vacants par l’administration. 97 magasiniers ont formulé 177 vœux. Et 40 mutations seulement se sont réalisées (15 en île de France et 25 en Province).

Les représentants des personnels magasiniers ont cette année encore constaté le pouvoir absolu des directeurs d’établissement au sein des CAP, rendant celles-ci inopérantes.

En effet avec l’autonomie des universités, les directeurs choisissent les magasiniers en fonction de compétences ne relevant pas seulement de leur statut. Ainsi recrutent-ils des magasiniers en fonction de besoins qui relèvent davantage de la catégorie B, voire A — catalogage, acquisition de documents — plutôt que de permettre d’ouvrir des postes adaptés en catégorie B ou A. Il est en effet plus intéressant de demander un agent de catégorie C capable d’exécuter des travaux de magasinage, de catalogage, d’encadrement voire des acquisitions et qui, surtout, coutera beaucoup moins cher.

Cette sélection injuste bloque la mobilité des agents : entre avis défavorables, véto des directeurs et clientélisme les mouvements se réduisent comme peau de chagrin et dans ce cadre les représentants des personnels ont beaucoup de mal à faire changer les choix des représentants de l’Administration. Sur les mutations parisiennes, nous n’avons pas été écoutés. En revanche, nous avons réussi à satisfaire la mobilité de trois agents de province grâce à un meilleur examen de leurs vœux multiples. C’est trop peu pour considérer que la CAP exerce pleinement son rôle.
Cette situation est particulièrement problématique, scandaleuse et révoltante pour les DOM-TOM où les représentants du personnel ne sont pas plus entendus.

C’est pourquoi les représentants CGT, FO et SNASUB-FSU des personnels à la CAP des magasiniers ont refusé, à l’unanimité, de voter cette liste de mutation pour réaffirmer leur volonté de faire respecter le critère de l’ancienneté et de donner la priorité à la mobilité.

– Les Détachements, intégrations et la situation d’un travailleur handicapé :

Les demandes de détachement, d’intégration et d’examen de la situation d’un travailleur handicapé, toutes favorables, ont été acceptées.

Les représentants CGT, FO et SNASUB-FSU des personnels magasiniers ont demandé que les prochains tableaux des mutations présentent d’une part l’ancienneté dans le corps en plus de celle dans l’établissement et d’autre part l’historique du nombre de demandes de mutations formulées par l’agent sur un même poste. L’Administration n’a pas répondu favorablement à cette demande.Suite à une autre demande, Le ministère confirme que les collègues sur la liste complémentaire des magasiniers principaux seront appelés pour une prise de poste en septembre 2012.

Vos représentants SNASUB-FSU à la CAP des magasiniers des bibliothèques :

Sandrine BOHAS (Lyon 1) sandrine.bohas@univ-lyon1.fr
Maud BONNEFON (BNF) maud.bonnefon@bnf.fr
Alain CARRE (SCDU Savoie) alain.carre@univ-savoie.fr
Isabelle HEILIGENSTEIN (SCDU Strasbourg) i.heiligenstein@unistra.fr
Matthieu JOSEPH (BIU Santé) matthieu_jo@yahoo.fr
Christiane LE MERLE (SCDU Nancy 2) christiane.le-merle@univ-nancy2.fr
Marie-Anne MONCELON (SCDU Angers) marie-anne.moncelon@univ-angers.fr
Catherine PICHONNEAU (BPI) catherine.pichonneau@bpi.fr
Valérie VAYSSIERE-GASPARD (BIU Montpellier) vlebon34@yahoo.fr
Frédéric WEISZ (BNF) f.weisz@gmail.com

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualité & Information, Actualité dans les bibliothèques, SNASUB-FSU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s