Lettre ouverte aux responsables des organisations syndicales représentatives de la fonction publique et aux personnels des établissements de la culture

Lettre ouverte aux responsables des organisations syndicales représentatives de la fonction publique et aux personnels des établissements de la culture.

Les personnels de la Bibliothèque publique d’information en grève depuis 9 jours ont décidé de s’adresser à vous.

Mesdames, Messieurs,

Les personnels de la Bibliothèque publique d’information en grève depuis 9 jours ont décidé de s’adresser à vous.

Depuis plusieurs semaines, les agents du ministère de la Culture sont mobilisés contre les conséquences de la Révision générale des politiques publiques dans les établissements culturels qui se traduit par des suppressions de postes drastiques, transformant radicalement les missions et aboutissant à une véritable dégradation du service public.

Les personnels du Centre Pompidou en sont, aujourd’hui 8 décembre, à leur 16e jour de grève contre les centaines de suppressions de postes qui les menacent dans le cadre de l’application du dogme de la RGPP. Depuis le 30 novembre, les agents de la Bibliothèque publique d’information les ont rejoint. Le Louvre, Versailles, le musée Rodin et nombre d’autres lieux prestigieux sont ou ont été fermés ces derniers jours en réponse à l’appel à la grève de l’intersyndicale culture nationale (CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, SUD, UNSA). A la Poste, à EDF, aux Télécom, à l’ONF, dans les hôpitaux, à la Justice… la colère gronde et les appels à la grève se multiplient.

Notre mouvement est combatif et unitaire. Mais, face à un gouvernement qui applique, sans états d’âme, une politique de destruction des services publics, la détermination d’un seul secteur ne peut l’emporter. La RGPP touche aujourd’hui l’ensemble de la fonction publique. Seule, une mobilisation d’ampleur à ce niveau, pourrait le faire reculer. Un appel unitaire de la fonction publique mobiliserait les agents bien au delà de leur appartenance syndicale. C’est pourquoi, nous vous demandons instamment de relayer notre lutte sur l’ensemble de la fonction publique. Si nous demeurons seuls dans la grève, quelle que soit notre détermination, nous ne pourrons l’emporter face à des enjeux et des forces qui nous dépassent.

Tous ensemble, en grève, à l’appel de l’ensemble des fédérations de fonctionnaires, nous pouvons les contraindre à reculer et, peut-être, sauver nos services publics qui sont notre richesse, notre bien commun et un garant d’égalité.

Dans l’immédiat, nous vous demandons d’intercéder pour que le Premier ministre reçoive les représentants de la Culture en grève puisque Frédéric Mitterrand refuse de les entendre.

Intersyndicale de la Bibliothèque publique d’information

(CFDT, CGT, FSU, SUD).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualité & Information, Actualité dans les bibliothèques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s