Grève à la BnF

Communiqué de presse du 8 décembre 2009

Intersyndicale CFDT – CGT – FO – FSU – SUD  de la Bibliothèque nationale de France

A l’appel de l’intersyndicale de la Bibliothèque nationale de France, les personnels des différents sites se sont largement mobilisés dans le cadre du combat national pour l’abrogation de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) et ont cessé le travail le mardi 8 décembre.

A 9H00, deux assemblées générales réunies simultanément sur les sites de Richelieu et de Tolbiac ont voté les piquets de grève et bloqué les accès du site de Tolbiac. Les piquets n’ont été levés qu’à 13H00 après que les organisations syndicales ont été informées de la volonté de la direction de faire des propositions significatives sur deux points de revendication importants : l’arrêt de l’externalisation du catalogage, cœur de nos missions, et la mise en œuvre rapide d’un plan de résorption de l’emploi précaire qui mettrait fin à nombre de situations professionnelles désespérées au sein de l’établissement public. A ce titre, les syndicats seront reçus par la directrice générale le jeudi 10 décembre à 11H00. A l’issue de ce rendez-vous, une assemblée générale se tiendra à 13H00 et décidera de la suite du mouvement.

Plus que jamais, nous soutenons la lutte exemplaire des agents de la BPI et du Centre Pompidou en grève depuis deux semaines et appelons à l’extension et à l’intensification du mouvement social en cours au sein du Ministère de la Culture.

Elle appelle à la BnF comme partout à la Culture :

– Stopper les suppressions de postes : pour 2010, 20 postes supprimés au nom de la RGPP et 30 postes gelés faute de moyens

– Stopper les baisses de subventions : chaque année, l’établissement voit ses subventions abaissées au détriment de ses missions.

– Stopper les externalisations inutiles et coûteuses (catalogage, courrier, reproduction…)

– Obtenir un véritable plan de résorption de l’emploi précaire pour nos collègues contractuels sur crédits (baisse de 10 % des crédits de vacations).

Publicités

1 commentaire

Classé dans Actualité & Information

Une réponse à “Grève à la BnF

  1. Administrateur

    Communiqué de la direction de la BnF
    A la suite d’un préavis déposé pour et le 8 décembre 2009, par cinq organisations syndicales de la BnF (CFDT, CGT, FO, FSU, SUD), un mouvement de grève a été suivi par une partie du personnel. Les entrées du site François-Mitterrand de la Bibliothèque nationale de France ont été bloquées hier matin pendant 3 heures par des piquets de grève. Les autres sites avaient ouvert au public dans les conditions habituelles. A 13 heures, la BnF était de nouveau ouverte au public (visiteurs et lecteurs).
    La Directrice générale recevra les organisations syndicales ce jeudi 10 décembre pour une réunion de travail portant sur certaines de leurs revendications, en particulier l’externalisation et l’emploi précaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s