Les personnels de Paris III reconduisent la grève (CR de l’AG du vendredi 30 novembre)

Compte-rendu de l’Assemblée Générale des personnels de Paris III

réunie le vendredi 30 novembre 2007 – 12 heures – Amphi A

(une centaine de personnes présentes)

ORDRE DU JOUR

1- Point d’information sur la consultation à bulletin secret organisée par la présidence de l’université, le 29 novembre.

2- Point sur la mobilisation :

au niveau national;

AG à Paris 7 à l’initiative des collectifs « Sauvons l’université » et « sauvons la recherche »;

journée de réflexion sur la LRU du mercredi 28 novembre.

3- Mise ne place d’une caisse de solidarité.

4- Perspectives locales, en fonction de la décision du bureau de l’université réuni ce jour.

POINT 1

L’AG prend acte du résultat du vote à bulletin secret portant sur la levée du blocage, où seulement 19% des étudiants ont participé (Rappel : 2892 votants sur les 15102 étudiants inscrits). Malgré les moyens financiers déployés par la présidence de l’université : 14000 € en courriers adressés en recommandé aux étudiants, 3000 € pour les services d’un huissier et d’une société privée de gardiennage), le résultat escompté par celle-ci n’est pas au rendez-vous, puisque la majorité des étudiants (81%) n’ont pas participé au vote. Parmi les votants, 761 se sont exprimés pour le maintien du blocage.

La motion suivante est est portée au vote puis adoptée à une très large majorité

L’AG des personnels de l’université de Paris3 dénonce la mise en place d’une consultation organisée par le président Monsieur Bernard Bosredon dans le but évident de contourner l’AG étudiante, faute de pouvoir convaincre des avantages de la loi LRU qu’il soutient.

Elle ne reconnaît aucune légitimité à ce vote et rappelle qu’en temps de conflits les seuls endroits où peuvent être décidés la suite d’un mouvement ont toujours été, sont et restent les AG.

Elle souligne que l’infime participation, (moins de 20%) à la consultation qui n’a d’ailleurs aucune valeur légale renforce la légitimité de l’AG étudiante qui avait appelé à son boycott et désavoue la stratégie « sondagière » de ses initiateurs.

Enfin, elle exige des clarifications sur les frais somptuaires occasionnés par cette consultation (le vote à bulletin secret), à l’heure où le budget désastreux annoncé pour l’année 2008 hypothèque gravement l’avancée des missions élémentaires de l’université.

POINT 2

Au niveau national

Aucune information supplémentaire n’est apportée quant à de nouvelles universités s’étant prononcée en grève reconductible. Les universités reconduisant la grève restent celles de : Toulouse II, Lille I, Paris III, etc…

l’AG de Paris 7

Un compte-rendu de l’AG appelée par les collectifs « Sauvions l’Université » et « Sauvons la Recherche » s’est tenue le jeudi 29 novembre 2007 à Paris. Elle a rassemblé plus de 400 personnes, individuels ou mandatés, venus de 22 universités et établissements.

Le texte adopté par cette AG est présenté, pour lecture, à l’AG des personnels de Paris III :

Nous, membres de la communauté universitaire et de recherche, quels que soient nos statuts, nos disciplines, nos universités ou établissements, sommes réunis à la première assemblée générale commune des collectifs « Sauvons l’Université ! » et « Sauvons la Recherche ». Nous affirmons notre opposition totale à la loi LRU et plus largement à la politique menée par ce gouvernement et ses prédécesseurs, qui menace la qualité de la recherche et de l’enseignement supérieur. Solidaires du mouvement étudiant, nous condamnons la répression dont il est l’objet. Nous entendons prendre part à la lutte engagée pour une université ouverte, collégiale, démocratique, et un savoir scientifique protégé des intérêts politiques et marchands. Nous soutenons les revendications exprimées dans les deux pétitions SLR et SLU, que nous appelons à faire signer massivement.

Nous ne reconnaissons aucune légitimité à parler en notre nom à la CPU, ce consortium de présidents d’Universités que le renforcement programmé de leur pouvoir disqualifie pour représenter notre communauté.

Nous demandons l’abrogation de la loi LRU. Nous nous engageons à prendre toutes les mesures nécessaires pour obtenir la suspension de l’application de cette loi et l’arrêt de la politique de démantèlement du service public de recherche et d’enseignement supérieur. Nous demandons que s’engage dès à présent un véritable débat avec tous les acteurs de la communauté universitaire et de recherche, pour l’élaboration démocratique d’une autre réforme.

Nous appelons dès à présent l’ensemble des personnels de l’université et de la recherche à se mobiliser et faire entendre sa voix lors de la journée d’action avec grève et manifestations du jeudi 6 décembre.

Journée de réflexion sur la LRU à Censier

Information est faite sur la journée de réflexion sur la LRU qui s’est tenue à Censier le mercredi 29 novembre. Une assez faible participation – environ 40 personnes – faute d’avoir obtenue la banalisation de la journée permettant aux personnels de pouvoir y assister librement.

Le texte adopté par les personnels présents lors de cette journée de réflexion est soumis au vote de l’AG et adopté à l’unanimité moins 3 abstentions :

La « loi relative aux Libertés et aux Responsabilités des Universités » votée cet été contient de nombreuses dispositions extrêmement dangereuses pour l’université, si elles étaient appliquées ;

en particulier :

L’ouverture à des financements privés par le biais de fondations ou de la vente des locaux de l’université, qui introduirait une inégalité entre les établissements. (Art. 28 et 32)

La possibilité de recruter des contractuels en CDD ou en CDI (BIATOS et enseignants-chercheurs) sur le budget de l’université, en transformant éventuellement des postes de fonctionnaires. (Art. 19)

La disparition des commissions de spécialistes au profit d’un « comité de sélection » qui ne donnerait aucune garantie en matière de disciplinarité et de parité. (Art. 25)

Des pouvoirs extraordinairement étendus (modulation des primes et des services, possibilité de vendre des biens immobiliers, droit de veto sur les recrutements, etc.) pour un président élu de manière peu représentative, sans qu’aucune instance ne permette à la communauté universitaire d’exercer un contrôle. (Art. 6)

Un CA moins représentatif de la communauté universitaire : faible représentation des BIATOS et des étudiants, scrutin anti-proportionnel pour les enseignants-chercheurs. L’ensemble des composantes et des sensibilités ne pourraient être représentées. (Art. 11)

Globalement, la volonté d’« autonomie » est contredite par un contrôle accru de l’Etat (Recteur, contractualisation, commissaire aux comptes, etc.) et par une sévère réduction des libertés académiques.

Nous estimons donc nécessaire une profonde remise en chantier de l’ensemble de ce dispositif, afin de permettre le développement d’une véritable autonomie académique dans le cadre d’un service public de l’enseignement supérieur. L’université doit être dotée de financements suffisants pour ses missions de recherche et pour donner à chaque étudiant les moyens de réussir ses études.

POINT 3

L’AG est informée que les différents services et départements de l’université ont reçu pour consigne d’émarger tous les personnels grévistes, certainement dans le but de procéder à des retraits sur salaire au plus vite. L’AG se prononce pour la création d’une caisse de grève.

Les contributions sont à adresser sous enveloppe à Véronique Chatagner – S.C.U.I.O. – bureau 6 – Centre Censier.

Une proposition est faite, concernant les enseignants qui ne sont pas considérés comme grévistes du fait qu’ils ne peuvent pas assurer leurs cours, afin de verser l’équivalent d’une journée de salaire dans la caisse de grève. Notamment pour permettre aux BIATOS grévistes de pouvoir continuer à participer à la grève.

POINT 4

La décision du bureau de l’université, suite au résultat du référendum à bulletin secret, n’étant pas encore communiquée, l’AG décide de reporter ce point à une date ultérieure.

L’AG se prononce à la majorité pour la reconduction de la grève jusqu’à la prochaine AG qui se tiendra le mardi 4 décembre à Censier à 12 heures .

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Actualité & Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s